• Créé en France

À propos de l'artiste

Figure tutélaire du tatouage français contemporain, Tin-Tin est installé dans le quartier de Pigalle, comme le fut le tatoueur français historique Bruno. Ayant appris le tatouage en observant Marcel (Paris), Tin-Tin est admiré pour son travail hyperréaliste et sa maîtrise du style néo-japonais. Ardent défenseur de la reconnaissance du tatouage en tant que forme d’art, il a également co-fondé le Syndicat national des artistes tatoueurs en 2003 qui défend les droits de la profession. Il est à l’initiative de la convention annuelle la plus importante d’Europe : Le Mondial Du Tatouage (Paris).

© Musée du quai Branly – Jacques Chirac / Photo Thomas Duval
© Ville du Mans