• Créé en Alaska

  • Conservé au Musée du quai Branly - Jacques Chirac, Paris |
    Don Albert Schneider | Inv. 71.1905.31.135

À propos de l'œuvre

Ce masque reflète une pratique de tatouage vieille d’environ 3 500 ans dans la région arctique. Les lignes du menton (tamlughun) ont pu remplir différentes fonctions, comme marquer l’âge adulte et protéger les femmes lors des raids meurtriers des clans ennemis. Les lignes tatouées sur le visage pouvaient également provoquer l’apparition d’animaux lors de parties de chasse.

© Musée du quai Branly – Jacques Chirac / Photo Claude Germain
© Ville du Mans